Une maman qui prend soin d'elle. Qui aime écrire, lire et faire de la musique.

mardi 1 septembre 2020

Septembre


Ce matin, le parfum a changé…

Finie l’odeur de foin coupé et celle du soleil qui chauffe…

Août a fait ses bagages.

Il s’en est allé et a laissé les châteaux de sable abandonnés, les pelles et les seaux rangés et les cabanes de plage refermées.

Avec lui disparaissent aussi les soirées d’été, les barbecues interminables, les photophores illuminés et les tables décorées.

 Nostalgie ? Non point.

La rentrée se profile. C’est le mois des arbres colorés avec leurs feuilles qui se déclinent de marron, beige. Elles s’en donnent à cœur joie avant de tomber et d’être foulées par les pieds des écoliers.

Septembre, c’est la cueillette des champignons avec leur odeur particulière dans les bois. C’est encore les vendanges, les balades en forêt, les pulls et les gilets qui reprennent place sur les épaules, les cheminées qui se rallument juste pour le plaisir, les vêtements d’été qui se font la malle et réintègrent leur carton. C’est au tour de ceux d’hiver d’entrer en scène.

Voilà septembre.

Les enfants qui étrennent leur nouveau cartable et les adolescents qui retrouvent leurs copains.

Les plus jeunes qui pleurent dans les bras de leurs parents parce qu’ils ne veulent pas les quitter, c’était trop bien les vacances.

Septembre c’est encore pour ceux qui n’en ont pas pris parce qu’ils n’apprécient pas les plages bondées et que leurs gamins ne sont plus à la maison. À eux le sable déserté, les terrasses à deux et les balades main dans la main sans être bousculés.

Septembre c’est le retour au calme pour les habitants qui ont vu leur quotidien envahi. Ils aiment bien partager, mais la routine c’est reposant aussi.

Septembre, c’est la fin d’une parenthèse. C’est le nouvel agenda qui s’ouvre avec un planning qui parfois donne le vertige. Les rendez-vous s’alignent, les réunions se profilent, l’ordinateur chauffe.

 Bonne rentrée à tous, relançons la machine, et… c’est quand les vacances ?

 

© Minibulle 1er septembre 2020


Aucun commentaire:

Publier un commentaire