Une maman qui prend soin d'elle. Qui aime écrire, lire et faire de la musique.

samedi 17 mars 2018

Petit Paul attend le printemps

Les parents de Petit Paul ne cessent de lui répéter d’aller jouer dehors, le printemps va arriver. Mais le petit garçon planté devant le portail regarde de tous les côtés, et il ne voit personne.

̶            Dis papa, c’est quoi le printemps ? C’est quand qu’il arrive ? Il vient en voiture ?
Papa sourit et répond patiemment :
̶            C’est une saison. Tu sais, comme l’hiver.
̶            Oui, comme aujourd’hui qu’ il fait froid. Je n’aime pas l’hiver, il faut toujours mettre son manteau, ses gants, son écharpe, son bonnet, moi je préfère être en short.
̶            Tu connais les autres ?
̶            Les autres quoi ?
̶            Les saisons ?
̶            C’est quoi les saisons ?
Papa soupire. Tellement fort que Petit Paul a l’impression que les feuilles de l’arbre ont bougé. Il se met à rire.
̶            Pourquoi tu ris ?
̶            T’as fait bouger les feuilles en soufflant.
̶            Mais non c’est le vent !
̶            Alors c’est quoi le printemps ? reprend Petit Paul bien décidé à ne pas lâcher son papa.
̶            Je t’ai répondu, une saison, comme l’hiver, l’automne et …
̶            C’est quoi l’automne ?
̶            Quand les feuilles tombent et que la nature change de couleur.
̶            Pourquoi elle change de couleur ?
̶            Parce que c’est l’automne. Papa se rend compte que sa réponse n’est pas très maligne. Il reprend :
̶            Il y a aussi l’été comme saison, tu sais quand il fait chaud et que tu vas dans la piscine.
̶            Alors le printemps, ce n’est pas quelqu’un ?
̶            Quelqu’un ? tu veux dire quoi là Petit Paul ?
̶            Toi et maman vous me dites d’attendre le printemps dehors, je croyais que c’était comme quand tu me disais d’aller attendre Papy et Mamy, j’attendais au portail, mais en fait, il n’y a personne qui va venir. Je pouvais attendre longtemps moi !
̶            Le printemps c’est la nature qui change. Ecoute… tu entends ?
̶            Quoi ?
̶            Ecoute bien…
̶            J’entends rien.
̶            Ecoute mieux, tu n’entends pas les oiseaux ?
̶            C’est quoi ?
̶            Le merle. Il siffle, tu entends ça ? Il fait ses vocalises.
̶            C’est quoi des vocalises ?
̶            C’est quand il chante sur plusieurs tons, écoute, il siffle rudement bien.
̶            C’est ça le printemps ?
̶            Je te sens déçu !
̶            Ben je croyais que c’était quelqu’un qui allait arriver…
̶            Regarde les fleurs qui sortent de terre c’est un peu comme quelqu’un qui arrive. Quand j’ai planté les bulbes…
̶            C’est quoi les bulbes ?
̶            Attends, laisse-moi finir, et je te montrerai. Je disais, quand j’ai planté les bulbes en automne, j’ai attendu longtemps, et tu vois ma patience est récompensée, elles sortent de terre parce que ça va être le printemps, elles, elles le savent.  Tu vois là, les fleurs jaunes ? Ceux sont les jonquilles et celles avec de l’orange c’est les narcisses,
̶            Et celles-là, les roses et violettes ?
̶            Les jacinthes. Respire leur parfum. Tu aimes ?
Petit Paul prend sa respiration et met son nez dans les fleurs. Il éternua et éclata de rire.
̶            Elles me chatouillent, c’est tout doux !
̶            Et puis, le printemps c’est aussi, l’herbe qui pousse sur les pelouses, regarde, je vais devoir passer la tondeuse. La nature se réveille petit à petit. Les oiseaux font leur nid. Regarde les tourterelles, écoute-les roucouler. Les arbres se couvrent de fleurs petit à petit, le forsythia est tout jaune et le seringa se remplume, regarde, il devient tout vert et là tu vois, il y a les bourgeons qui donneront des fleurs. Tout en parlant, Papa montre à son petit garçon les arbustes fleuris, les oiseaux posés sur la margelle du puits, puis il respire à plein poumons les bras levés vers le ciel et dit :
̶            Tu le sens ce printemps qui arrive ? Dans l’air ce n’est pas pareil…
Petit Paul est sceptique. Il respire lui aussi les bras levés et ne sent pas trop la différence avec hier, mais il ne veut pas faire de peine à son papa qui a l’air si content de lui. D’un coup, il lève le nez et dit :
̶            Hum !  Tu crois que c’est le printemps cette odeur ?
Papa sourit.
̶            Non, ça je crois que c’est le gâteau au chocolat de maman.
̶            C’est bien aussi, et c’est à n’importe quelle … comment tu dis déjà ciseau ?
̶            Non, saison !
̶            C’est à n’importe quelle saison le gâteau au chocolat !
̶            Peut-être qu’elle veut fêter le printemps à sa manière. Alors, tu as compris ce que c’est le printemps ?
̶            Oui, c’est une … saison … comme l’hiver, l’été, l’automne. Et on le voit parce que les arbres remettent des feuilles, que les fleurs sortent de la terre et que les oiseaux chantent.
̶            Je vois que tu as bien compris. Tu es un champion !
̶            Dis c’est quoi les bulbes ?
  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire